Rédaction de contenu web, textes professionnels et privés

Professionnelle de l’écrit depuis + de 10 ans, je réalise la rédaction de contenu web, textes professionnels ou privés, ainsi que relecture, correction, reformulation de vos projets. J'écris au quotidien, articles pour sites web, revues, blogs, chroniques littéraires... Sur le Net, je rédige descriptions de produits pour e-boutiques, fiches métiers pour annuaires, articles divers. Je respecte délais, impératifs, et confidentialité de vos projets. Votre satisfaction est ma première priorité.

mardi 27 novembre 2012

Le mariage homosexuel

Le mariage pour tous ?

Le mariage homosexuel... Comme tout un chacun, j'ai mon avis sur la question.
Sur le net, je vois d’innombrables commentaires et réactions. Certains sont tout à fait sensés tandis que d'autres font état d'une méchanceté purement gratuite. Cette dernière m'insupporte et m'exaspère. Ne peut-on pas s'exprimer avec respect ?

Il faut avouer que ces derniers temps avec toutes les réactions qu'engendre le projet de loi en faveur du mariage homosexuel, on ne peut pas dire que notre société soit tolérante ne serait-ce qu'un minimum. Comme tout le monde, j'ai mon avis sur le sujet, celui-ci n'engage que moi et, je le sens déjà, déplaira fortement à tous les détracteurs.

Mariage homosexuel
Ecrivain public
Néanmoins, des goûts et des couleurs on ne discute pas, c'est ce que dit le dicton, que nous entendons si souvent répété par les uns et les autres. Je précise tout de même, afin d'éviter tout malentendu et toute animosité inutile, que même si je ne suis pas en accord avec certains avis, je respecte tout de même les êtres qui les portent. Cela dit, je n'en dirai pas de même lorsque la méchanceté est présente et pour le moins gratuite et qu'elle n'a pour unique but que de blesser sans vergogne. Une divergence d'opinion n'empêche pas la correction et le respect. Expliquer une opinion permet au moins l'analyse, voire une certaine compréhension. A mon sens, on peut analyser et comprendre des avis contraires aux nôtres sans pour autant y adhérer.

Pour ma part, estimant que chacun fait ce qu'il veut de sa vie, chacun a donc le droit d'aimer qui il veut. L'homosexualité n'est pas une maladie et personne ne décide de l'être sur un simple coup de tête.

On en revient donc à mon article précédent «Fais pas ci, fais pas ça» lorsque j'y expliquais que le fait de ne pas entrer dans des cases prédéfinies par les codes établis empêchent ceux qui y sont bien cloisonnés d'accepter les différences.

Le monde est fait de différences et ce depuis que le monde est monde, à cela personne n'y changera rien. L'homosexualité a toujours existé, tout comme la bisexualité. D'ailleurs, Wikipédia ne nous contredit pas sur ce point puisqu'il nous explique (entre autre) ceci : «L'homosexualité fait partie de la sexualité humaine mais aussi animale. [...] En 1791, la France est le premier pays à dépénaliser complètement l'homosexualité... [...] Les recherches menées sur nombre d'animaux ont révélé que la plupart des espèces présentent des comportements sexuels orientés vers le même sexe.»

Au fil du Net, on peut également lire sur d'autres sites et blog des informations qui vont dans le même sens. Par exemple, sur le site heterhomo.org, il est cité ceci : «En Mésopotamie on a trouvé un écrit datant de 4000 ans avant JC témoignant de l'existence d'un homosexuel»

Au cours de mes recherches, je découvre un blog : TPE-homosexualité.blogspost.fr... portant sur l'histoire de l'homosexualité.
Dès les premières lignes, l'évidence est présente sur le fait que l'homosexualité est très ancienne. Pour exemple, j'ai relevé les quelques points suivants : «Les premières traces de l'homosexualité apparaissent à l'antiquité. L'élite avait le droit d'être homosexuelle, car la sexualité n'était pas seulement réservée à la procréation mais aussi au plaisir de l'homme. En Egypte, les pharaons disposaient de leur harem de beaux jeunes hommes... [...] Au Japon, les samouraïs ne cachaient pas leurs relations homosexuelles. [...] Jusque là, dans là Grèce Antique on pouvait tout de même vivre une «certaine liberté sexuelle» sans être hors là loi. [...] Mais tout évolue avec le puritanisme qui sera instauré par les romains...»
Je vous laisse découvrir l'article dans sa totalité sur ce lien TPE-homosexualité.blogspost.fr

Personnellement, je n'ai rien contre le mariage homosexuel, me positionnant ainsi envers et contre les détracteurs, certes. Cependant, que deux personnes de même sexe soient unies ne me dérange absolument pas et ne changera jamais rien à ma vie.

Par contre, ce dont je ne peux (et ne pourrais jamais) adhérer c'est l'adoption
Pourquoi ? Tout simplement parce que vis-à vis de l'enfant et par pure notion de filiation, nous nous placerions devant un problème difficilement gérable.

Mais alors...

Ne pouvons-nous pas accepter le mariage homosexuel sans pour autant valider l'adoption ?
Rien n'est impossible et rien n'est immuable. Les mentalités évoluent, le monde change et parfois ce n'est pas sans grincements de dents.

Donc, oui au mariage homosexuel et non à l'adoption, de cette manière tout le monde aura eu sa part de concession et chacun sera content !

Et vous, qu'en pensez-vous ?
N'hésitez pas à réagir en commentaire, le débat est ouvert.
Merci pour votre visite.



 Contact direct et personnalisé : 
 Tel : 07 62 73 44 24

5 commentaires:

  1. Merci à tous les visiteurs pour votre lecture. N'hésitez pas à cocher l'une des petites cases ci-dessus et/ou laisser un commentaire, vos réactions m’intéressent.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de lire votre article pour le moins très intéressant et documenté ! Je suis homosexuel depuis pas mal d'années (J'ai 63 ans et j'ai découvert mon homosexualité à l'âge de 12 ans). J'ai, il y a quelques années voulut essayer de vivre comme tout un chacun : donc j'ai vécu 15 ans avec une femme, dont j'ai eu un fils, aujourd'hui âgé de 28 ans. Séparation, puis j'ai retrouvé l'amour dans les bras d'un jeune homme... Mon fils a grandi, élevé autant par moi que par sa mère : il n'est ni gay, ni traumatisé... Alors, ne parlons pas de "mariage " mais plutôt d'union, et je pense que un enfant peut aussi bien être élevé par deux femmes ou deux hommes. Quand les couples hétéros divorcent... Ballotés de l'un à l'autre, je pense qu'ils sont plus traumatisés dans ces conditions que par le fait d'être élevés dans des couples homoparentales.
    DM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à vous,

      Vous dites : "je pense qu'un enfant peut aussi bien être élevé par deux femmes ou deux hommes." Je ne dis absolument pas le contraire et je dirais même mieux, quand on voit des enfants maltraités encore de nos jours par des couples hétérosexuels, je reconnais aisément que des couples homosexuels peuvent être de très bons parents.
      C'est pourquoi lors de mon explication je dis bien que ma non adhésion à l'adoption est uniquement "par pure notion de filiation et que nous nous placerions devant un problème difficilement gérable."
      En dehors de cela, je suis parfaitement d'accord avec votre commentaire.

      Merci pour votre visite et votre commentaire.

      Supprimer
  3. Chère Marie, on continue sur notre lancée.... http://lisagiraudtaylor.blogspot.fr/2012/11/tolerance-2-monde-3-ah-lamour.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement ma chère Lisa et...
      "Le terme d’union (alliance civile ?) serait un parfait compromis, non ?", je suis d'accord avec ton propos.
      Bel article.

      Supprimer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible après validation.